27 Déc

Comment lutter contre les douleurs dans les cervicales ?

Les douleurs cervicales (ou cervicalgies) sont un trouble musculo-squelettique extrêmement fréquent dans la population. La cervicalgie, qui se concentre au niveau de la colonne cervicale, affecte toutes les structures du cou : muscles, nerfs et vertèbres de la colonne vertébrale. Les douleurs chroniques du cou sont principalement causées par une mauvaise posture, des coups de froid ou le stress.

La variante aiguë, en revanche, est liée à des traumatismes cervicaux plus graves, comme le coup du lapin, la hernie cervicale, l’hypercose dorsale, l’hyperlordose lombaire, les ostéophytes (éperons osseux), la spondylose et les sports de force surchargés.

Cet article est destiné à permettre un accès rapide aux conseils, suggestions et remèdes généraux que les médecins et les manuels ont l’habitude de dispenser pour le traitement des douleurs cervicales ; ces indications ne doivent en aucun cas remplacer l’avis du médecin traitant ou des autres spécialistes de la santé qui traitent le patient.

Que faire contre les douleurs ?

Portez un collier cervical souple pour protéger la colonne cervicale

Ce remède est indiqué pour les douleurs cervicales dues à un coup du lapin ou à des tensions musculaires cervicales. Lorsque vous dormez la nuit, il est recommandé de reposer votre tête sur un oreiller orthopédique spécialement conçu pour les douleurs cervicales. Adoptez et maintenez toujours une posture correcte. Cela peut soulager ou prévenir les douleurs cervicales.

Réglez parfaitement la position de l’écran de l’ordinateur

Vous éviterez ainsi de tourner la tête ou de regarder constamment l’écran de haut en bas. Pour réduire les douleurs cervicales causées par un traumatisme, il est recommandé d’appliquer des compresses froides sur le cou. La cryothérapie est particulièrement adaptée pour créer une analgésie au niveau du site de la douleur. Après 2-3 jours après la blessure, remplacez les compresses froides par des douches chaudes et des packs d’eau chaude sur le cou.

Faites des massages ciblés de physiothérapie

Effectuez régulièrement des exercices spécifiques pour soulager les douleurs cervicales. Il est recommandé de faire de l’exercice quotidiennement et lentement, en évitant les mouvements rapides et les mouvements saccadés qui pourraient exacerber le problème. Consultez immédiatement un médecin si la douleur au cou est associée à des picotements continus dans les bras, à l’incapacité de toucher la poitrine avec le menton, à une perte de force dans les membres inférieurs et les mains, ou à une douleur persistante et incessante.

Après avoir obtenu une amélioration modérée de la douleur grâce à un traitement conservateur (massages manuels, séances de massage avec un appareil spécifiquement conçu pour les cervicales et médicaments antidouleur), il est conseillé d’entamer une procédure de rééducation spécifique visant à optimiser la santé globale du dos.

Après une intervention chirurgicale visant à remédier à une douleur cervicale résultant d’une hernie cervicale, observez une période de récupération de 30 à 40 jours. Après toute intervention chirurgicale visant à soulager les douleurs cervicales dues à un traumatisme, il est recommandé de se soumettre à des contrôles de routine réguliers afin de s’assurer que l’opération a réussi.
En cas de fièvre élevée « idiopathique » associée à des douleurs cervicales, il est fortement recommandé de consulter un médecin. Ces symptômes peuvent dissimuler une infection méningococcique en cours.

Ce qu’il ne faut pas faire

  • Restez trop longtemps dans la même position.
  • Dormez en position couchée, la tête penchée sur le côté. Une telle posture au repos peut provoquer ou exacerber des douleurs cervicales.
  • Appliquer de la glace directement sur la peau du cou : cela peut provoquer des brûlures par le froid. Il est préférable d’appliquer une poche de glace enveloppée dans un tissu en coton sur la zone du cou.
  • Faire des exercices pour les douleurs cervicales rapidement et avec des mouvements brusques peut même aggraver les douleurs cervicales.
  • Calage. Lorsque la douleur au cou suggère une hernie discale dans le cou, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin afin de commencer un traitement conservateur/chirurgical dès que possible.
  • Prendre des positions douloureuses.
  • Repos excessif : se reposer trop longtemps n’est pas non plus bon pour les douleurs cervicales. Un repos excessif favorise la raideur des articulations et des muscles déjà affaiblis. Au contraire, il est préférable d’adopter une position de repos pendant 30 minutes, après quoi une promenade ou un exercice physiothérapeutique léger spécifique aux douleurs cervicales est recommandé.
  • Soulever des charges lourdes en présence de douleurs cervicales.
  • Conduite automobile immédiatement après l’intervention chirurgicale pour la récupération des douleurs cervicales dues à une hernie cervicale.
  • Pratiquer des sports de force (par exemple, l’haltérophilie), qui peuvent aggraver les douleurs cervicales.

Ce qu’il faut manger et ce qu’il ne faut pas manger

Il n’existe aucune preuve scientifique établissant un lien entre l’alimentation et l’amélioration ou l’aggravation des douleurs cervicales. Il est recommandé d’avoir une alimentation saine et équilibrée, riche en fruits et légumes et pauvre en graisses. Après une éventuelle correction chirurgicale (par exemple discectomie pour le traitement d’une hernie cervicale), il est recommandé de suivre un régime léger et équilibré, suggéré par le nutritionniste ou par une personne de santé compétente et qualifiée.

Cures et remèdes naturels

Dans la plupart des cas, les douleurs cervicales nécessitent un traitement pharmacologique. En revanche, les remèdes naturels utilisés comme traitement de premier choix ne sont pas très efficaces, car les douleurs cervicales sont généralement gênantes et intenses. Toutefois, le stress et les tensions pouvant exacerber les douleurs cervicales, le patient concerné peut prendre des tisanes relaxantes et anxiolytiques, formulées à partir de principes actifs tels que.. :

  • Camomille→ propriétés anxiolytiques et sédatives légères.
  • Valériane  → propriétés hypnotiques, anticonvulsivantes, sédatives du système nerveux central.
  • Mélisse  → Antispasmodique, propriétés sédatives.
  • Eschscholtzia  → sédatif, hypno-inducteur, analgésique, relaxant, antinévralgique et spasmolytique.
  • Tilleul → propriétés relaxantes, anxiolytiques.
  • Zinc : remède anti-stress (à prendre sous forme de comprimés).

Outre les tisanes relaxantes, on peut appliquer sur la peau du cou des crèmes ou des pommades formulées avec des principes actifs ayant une action rubéfiante :

  • Piment  → propriétés rubéfactives, antibactériennes, analgésiques.
  • Camphre  → propriétés rubéfactives.
  • Arnica → propriétés anti-inflammatoires, anti-rhumatismales, révulsives, analgésiques.

Prévention contres les douleurs cervicales

Ne soulevez pas de charges lourdes en présence de douleurs cervicales : un tel comportement augmente le risque de hernie, tant cervicale qu’abdominale (par exemple, hernie inguinale).
Étirer et renforcer les muscles cervicaux impliqués dans un traumatisme antérieur. Ce remède est particulièrement efficace pour prévenir d’éventuelles lésions cervicales futures.

Respecter le repos en cas de douleurs cervicales importantes, afin d’éviter les tensions ou les mouvements brusques qui pourraient favoriser l’apparition ou l’aggravation de la hernie cervicale. Avant de commencer un programme d’entraînement ciblé (par exemple, l’haltérophilie), il est recommandé de consulter un médecin ou un entraîneur qualifié, afin d’éviter d’éventuels claquages ou blessures musculaires, qui peuvent être à l’origine de douleurs cervicales.

Traitements médicaux

  • Chirurgie de discectomie (antérieure ou postérieure) : consiste à retirer la hernie discale et à la remplacer par un petit fragment d’os (antérieur ou postérieur).
    un petit fragment d’os (généralement extrait du bassin du patient), ce qui entraîne la fusion des deux corps vertébraux intermédiaires ;
    une prothèse discale artificielle qui remplace le disque malade, en préservant autant que possible le mouvement et la fonction de la colonne vertébrale.
  • Oxygénothérapie-ozone : consiste à introduire un mélange oxygène/ozone dans la zone interdiscale. L’ozone, exerçant un discret pouvoir anti-inflammatoire, réduit la pression discale et soulage la douleur.
  • Ostéopathie : soulage une éventuelle atteinte nerveuse au niveau cervical.
  • Stimulation électrique (stimulation du nerf spinal) : utile pour « réveiller » la moelle épinière et réduire la douleur.
  • Ultrasonothérapie : thérapie mécano-thermique utilisant l’énergie mécanique des ondes sonores de très haute fréquence pour soulager les douleurs cervicales.
  • Iontophorèse : permet d’administrer un médicament par voie transcutanée grâce à un courant continu produit par un générateur.
  • Massothérapie : médecine de réadaptation consistant en la réalisation – par un expert – de massages spécifiques pour soulager la douleur (cervicale, dans ce cas).
  • Acupuncture : soulage les inflammations et les douleurs cervicales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *